Blog

Article

Articles

Selon Serge Girard (2010, La lumière de l’ombre, p244), les manifestations des défunts revêtent deux natures, positives ou négatives.

  • à caractère positif:   de concert avec les Anges Gardiens, ils assurent l’application de notre plan de vie. Il y a ainsi des Esprits protecteurs, des Esprits policiers qui nous protègent du bas-astral, des Esprits Guérisseurs.

  • à caractère négatif: faits par des êtres peu évolués qui prennent le « fluide animalisé » ou l’énergie vitale nécessaire pour agir sur terre.  Ils trompent avec une forme ou une voix connue.  Les effets sur les vivants sont bien évidemment la peur et la fatigue.  La solution réside dans la prière.  Il ajoute:  « … dès que la victime (d’esprits malveillants) s’ouvre à sa spiritualité et qu’elle fait appel aux forces de Lumière, ils ne peuvent plus entretenir le lien négatif avec notre monde d’incarnés. »
Article

Le Passeur de l’Île d’Entrée

Dans ce livre, Fernand Patry nous livre ceci:

Se donner le droit de vivre jusqu’au bout pour exprimer son amour est un rite essentiel.  Mais il faut éviter de trop s’attarder à cet instant du départ, car la personne resterait ainsi suspendue entre un commencement et un point d’arrivée. (P52)

La mort peut survenir, jamais elle ne tuera la vie.  (…)  La mort ouvre sur un passage et non sur une éternelle impasse. (P65)

Article

Libre comme l’esprit

Dans le livre de Rosemary Altea, Libre comme l’esprit, son guide Aigle Gris affirme ceci:

Lorsque l’enveloppe charnelle meurt, nous vous entendons déclarer: Il est mort, il n’existait pas de remède. Mais la mort n’est-elle pas une guérison? Car l’âme n’est-elle pas libérée, capable de continuer à se développer… à vivre… à sentir… à exister?

Rosemary est médium; elle vit en Angleterre.